Ce qu’il faut éviter pour la santé de son bébé

Un être plus sensible avec un système immunitaire encore immature, le bébé mérite une attention particulière. Il est toujours important de bien le nourrir et de bien suivre sa croissance. Pour les nouveaux parents, la tâche est loin d’être facile et le droit à l’erreur n’est pas permis. Certains gestes sont en effet à éviter pour garder la pleine santé de son enfant.

Arrêter trop tôt le lait infantile

Pour bien nourrir son enfant, il est important de bien respecter les apports en lait. Il faut respecter les quantités mais aussi respecter les fréquences. Beaucoup de parents arrêtent le lait du bébé trop tôt lorsqu’ils décident de diversifier son alimentation. Par contre, il est nécessaire qu’un enfant boive du lait infantile jusqu’à ces 12 mois. Après cela, il doit boire du lait de croissance jusqu’à ses 3 ans. Cela va assurer ses besoins en fer et va lui permettre de bien grandir. Une erreur grave est de remplacer le lait par des laits végétaux comme du lait de soja ou lait d’amande, ceci va entrainer des carences graves.

Diversifier trop tôt ou trop tard l’alimentation

Une diversification alimentaire doit se faire entre le quatrième mois et le sixième mois. On ne peut diversifier l’alimentation du bébé avant ses quatre mois car cela va entraîner des carences en calcium, en fer et même en acide gras essentiel. Mais il ne faut pas pour autant attendre tardivement la diversification alimentaire, car cela augmente les risques de manifestation des allergies. Cela est surtout valable pour les aliments les plus allergisants comme les œufs, les fruits exotiques et les poissons. Ces aliments doivent être intégrés dans l’alimentation du bébé entre ses 4 et 6 mois mais à petites doses au début.

Trop penser à l’excès

Beaucoup de parents pensent à l’excès pour l’alimentation de son enfant alors que c’est surtout les carences qu’il faut faire attention. Il est conseillé de servir des aliments avec du sucre ou du sel en quantité normale. L’enfant doit aussi consommer de la viande, donc il n’y a pas de raison à avoir peur de l’excès en protéine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.