Les bienfaits de la méthode buteyko

Le Dr Buteyko a invité une méthode de contrôle de la respiration pour améliorer l’état de santé de ses patients. Ces derniers souffraient surtout de crises d’asthme traitées souvent avec des bronchodilatateurs et des corticoïdes. La méthode buteyko permet d’atténuer les symptômes et de maîtriser les crises d’asthme.

En quoi consiste la méthode buteyko ?

Cette méthode a été fondée par le Dr Buteyko pour contrôler les crises d’asthme et d’autres troubles respiratoires. En effet, les crises d’asthme ne sont pas un symptôme de maladie. Ils sont un mécanisme de défense de l’organisme quand celui-ci détecte un manque de CO2. Ceci est dû principalement par une hyperventilation. Lorsque les bronches sont en difficultés et que le patient semble être à bout de souffle, il tente de respirer plus intensément. Or, le fait de respirer plus rapidement et avec un plus grand volume d’air entraîne une hyperventilation. Vous éjectez plus de dioxyde de carbone. Quand le taux de CO2 dans le sang diminue, l’organisme a du mal à assimiler l’oxygène. Celui-ci ne s’achemine plus aisément dans les tissus. En effet, l’hémoglobine qui transporte l’oxygène dans le sang a besoin de CO2 pour fonctionner correctement. Des spasmes apparaissent dans les bronches, le système circulatoire et les intestins. Pour soigner l’asthme, il faut alors éradiquer l’hyperventilation chronique. Outre les médicaments, la respiration buteyko est d’une grande aide pour les patients. Une fois que la technique de respiration buteyko devient un réflexe, vous pouvez éviter l’hyperventilation et prévenir les crises d’asthme ou les calmer.

Comment pratiquer la respiration buteyko ?

Comme on dit, il s’agit de respirer moins. Mais, en pratique, cela n’a rien d’évident. La respiration est innée et durant toute votre vie, vous étiez habitué à une technique de respiration précise. Une personne en bonne santé respire en général 3 à 5 litres d’air à la minute. Mais, une personne asthmatique respire plus vite et ingère 5 à 10 litres d’air par minute. Cette hyperventilation engendre parfois des étourdissements et des pertes de conscience. En parallèle, elle induit à une expulsion excessive de CO2. Le déficit en gaz carbonique dans le sang, les poumons et les organes entraîne des problèmes respiratoires et cardio-vasculaires. Rétablissez votre respiration grâce au test buteyko. Il a déjà porté ses fruits. Loris Vitry peut vous aider dans cet exercice. En tout cas, pour adopter la respiration butyeko, vous devez prendre votre pouls initial pendant 15 secondes. Multipliez le résultat en 4 pour monitorer les effets de la méthode buteyko. Ensuite, respirez tranquillement en inspirant par le nez pendant 2 sec et en expirant pendant 3 secondes. Pincez-vous le nez pour retenir la respiration quelques secondes. Reprenez la respiration quand vous aurez l’impression de manquer d’air. Notez la durée de la pause qui est d’environ 40 secondes. Apprenez à respirer lentement et de manière fluide pendant 5 minutes. Cette habitude pourrait ensuite s’intégrer à votre vie quotidienne. Refaites la pause de contrôle et vous devez pouvoir vous retenir bien plus que 40 secondes. Reprenez le pouls : celui-ci doit être inférieur au pouls initial. Vous devez faire cet exercice tous les jours pour contrôler l’état d’hyperventilation et améliorer votre technique de respiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.