Quelles sont les causes de l’hypothyroïdie ?

On parle d’hypothyroïdie lorsque la glande thyroïde fonctionne en sous-régime et produit moins d’hormones thyroïdiennes que la normale. Or, la thyroïde, située à la base du cou, est le pilier de l’organisme, car, c’est de cette glande que dépend le métabolisme tout entier. Le déficit en hormones thyroïdiennes cause alors un dysfonctionnement du métabolisme avec de multiples symptômes. Nombreuses sont les causes de l’hypothyroïdie.

Comment se manifeste l’hypothyroïdie ?

La thyroïde est la glande qui produit les hormones T1, T2, la thyroxine (T4) et triiodothyroxine (T3). Lorsque cette glande produit moins d’hormones, le corps en subit les conséquences. D’abord, vous pouvez ressentir une grosse fatigue chronique, un manque d’énergie, un trouble du sommeil, un trouble de la mémoire et de la concentration, des maux de tête, une prise de poids injustifiée, un trouble de l’humeur, etc. Comme les hormones thyroïdiennes régulent la température du corps, leur manque aura un effet sur vous : vous aurez froid en permanence. Mais, des manifestations peuvent avoir lieu sur des parties précises du corps comme la peau et les muqueuses : peau très sèche, démangeaisons, ongles cassants, baisse de l’acuité auditive, chevelure ayant tendance à tomber, gonflement des paupières et des lèvres, etc. Au niveau des articulations et des muscles, vous pourrez ressentir de la raideur, de la douleur, des courbatures, des crampes et, parfois, vous aurez des tendinites. La vie reproductive s’en ressent également : infertilité, baisse de libido, troubles des autres hormones.

Les causes organiques de l’hypothyroïdie

La première cause de l’hypothyroïdie est organique. La glande ne produit plus assez d’hormones à cause d’une défaillance au niveau de la thyroïde elle-même. Des nodules, des kystes, ou des tumeurs peuvent l’empêcher de fonctionner. Mais, l’hypothyroïdie peut être également due à d’autres dysfonctionnements dans l’organisme.

La thyroïde produit plusieurs hormones dont la T4. Elle produit en grande quantité de la T4 (90 %). Celle-ci se convertit ensuite en T3 pour entrer dans les cellules et programmer le corps à différents niveaux. Il se peut alors que les T4 ne se transforment plus correctement en T3 ou que les T3 n’arrivent plus tout simplement à entrer dans les cellules pour les ordonner à fonctionner au quotidien. Pour assimiler les hormones T3, le corps a besoin de cortisone, de vitamine D ainsi que d’autres vitamines et minéraux. Une carence peut alors favoriser l’hypothyroïdie en empêchant la conversion de la T4 en T3.

Les causes psychiques de l’hypothyroïdie

Outre le dysfonctionnement mécanique au niveau de la glande thyroïde elle-même, le problème peut venir de l’état psychique du patient. Le stress a un effet considérable sur le métabolisme, c’est-à-dire sur les fonctions de la glande thyroïde. S’il s’avère alors que c’est le stress qui est alors l’origine de l’hypothyroïdie, il est important de combattre le stress. Cliquez ici pour savoir comment s’y prendre pour mieux lutter contre l’hypothyroïdie. Pour mieux cerner l’effet néfaste du stress sur les fonctions de la glande, sachez que le stress freine la transformation de l’hormone T4 en hormone T3. Il faut souligner que la T4 se transforme en deux types d’hormones T3 : l’hormone active T3 et l’hormone réserve R-T3 inactive. Le stress favorise la transformation de l’hormone T4 en hormone R-T3 au détriment de la T3. Cela empêche cette hormone d’accéder aux cellules du corps pour le faire fonctionner correctement. Par conséquent, votre organisme fonctionne au ralenti à tous les niveaux, c’est-à-dire tous les organes du corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.