Zoom sur les différents matériels utiles à un ophtalmologue

Les équipements qui constituent le cabinet d’un ophtalmologue peuvent être catégorisés en deux grands groupes : les équipements de consultations de bases et les équipements complémentaires pour des examens plus approfondis.

Déroulement de l’examen ophtalmologique

Afin de comprendre les matériels utilisés par un ophtalmologue, il faut d’abord comprendre comment se déroulent les examens ophtalmologiques. L’ophtalmologue commence généralement par vérifier l’acuité visuelle du patient afin d’identifier le défaut. Ce n’est que par la suite qu’on passe par l’essai des verres correcteurs. Une analyse oculaire poursuit par la suite l’examen. Cette dernière se fait via une lampe à fentes et le médecin spécialisé pourrait avoir besoin d’un tonomètre à aire afin de mesurer la pression intraoculaire. Une consultation ophtalmologique se finit normalement par l’exploration du fond, à l’aide d’un ophtalmoscope.

Les équipements de bases

Pour que ces examens puissent se faire et se dérouler sans aucune ambiguïté, l’ophtalmologue aura besoin d’une station de consultation tournante, d’une table tournante avec éclairage ainsi que d’un fauteuil. Pour tous ces équipements, chaque professionnel est libre de choisir le modèle qui lui convient que ce soit un modèle manuel, électrique ou autre. De même, chacun est libre de choisir d’avoir à sa disposition, ou non, le bras qui sert de support au rétracteur automatique. +
Parfois, les fournisseurs proposent l’unité de travail, la table et le fauteuil en pack avec certains matériels. Mais, il est aussi possible que l’ophtalmologue et tenu de les acheter séparément. Il y a notamment la lampe à fentes qui permet de visualiser des images optiques en coupe, le réfractomètre automatique qui permet de faire le diagnostic des troubles liés à la réfraction oculaire ainsi que le tonomètre à air.

Les équipements complémentaires

Après quelques années d’exercices, l’ophtalmologue peut ajouter petit à petit des matériels complémentaires au sein de son cabinet pour qu’il puisse réaliser des examens plus approfondis. Il y a notamment l’Optical Cohérence Tomography (OCT). Un appareil qui permet de réaliser des examens plus précis au niveau des différentes structures de l’œil (la rétine, la cornée et les nerfs optiques).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.