Préparez-vous à un accouchement naturel

Avec votre mari, ça a toujours été clair : lorsque vous déciderez de fonder une famille, l’accouchement sera naturel. En effet, l’accouchement par voie basse est la manière la plus naturelle et la plus saine de mettre au monde un bébé. Ceci étant, tous les accouchements ne se passent pas toujours bien. Des imprévus de dernière minute peuvent survenir et chambouler tout votre projet. Pour éviter ces imprévus, il faut bien préparer l’accouchement.

Le grand retour de l’accouchement naturel

En quête d’une approche plus physiologique pour ce moment important, unique de leur vie, de plus en plus de femmes optent pour l’accouchement naturel. Beaucoup de femmes enceintes ne veulent ni machine ni autres instruments au moment de l’accouchement, ce qui veut dire que la péridurale n’a pas sa place, car il s’agit d’une anesthésie. Vous êtes aussi séduite par l’accouchement naturel ? Dans ce cas, ne négligez pas la préparation : assistez aux cours de préparation mis en place dans la clinique où vous allez accoucher. Ces cours vous boostent d’abord sur le plan psychologique. Vous y apprendrez comment renforcer votre confiance en vous-même, en vos capacités, en votre volonté, comment rester sereine même face aux imprévus. Vous saurez également qu’un accouchement naturel sans douleur est un mythe. Ceci étant, il est possible de réduire l’intensité de la douleur avec quelques techniques efficaces, mais il est impossible de les éliminer complètement. Ces techniques de gestion de douleur sont généralement la respiration, la méditation, le bain chaud et le massage.

Ce qui pourra vous aider aussi, c’est de bien choisir l’établissement où vous allez accoucher. Cherchez celui qui est ouvert aux pratiques alternatives ou qui est réputé pour être à l’écoute des desiderata des femmes enceintes.

Une bonne communication est essentielle

Afin que l’accouchement naturel que vous souhaitez se déroule au mieux, il est également important que vous communiquiez en toute franchise avec l’équipe médicale qui vous prend en charge. Parlez de l’accouchement naturel auquel vous aspirez avec votre sage-femme : son expertise et sa longue expérience lui permettront de vous donner des conseils et astuces qui vous aideront le moment venu. Elle vous expliquera comment écouter votre corps et donnera des conseils pour réduire la douleur lors des contractions. Ce faisant, votre corps s’adapte petit à petit aux douleurs et vous ressentirez moins celles-ci. Parlez aussi de vos craintes et inquiétudes par rapport au monitoring, à une césarienne, etc.

Même si vous êtes contre la péridurale, il faut aussi vous faire à l’idée que cette solution peut vous aider si la douleur devient trop forte, au-delà de ce à quoi vous vous êtes préparée. Ne vivez pas cela comme un échec : concentrez-vous plutôt sur le fait que vous serez allée le plus loin possible dans votre projet.

Dans tous les cas, évacuez ce qui vous stresse en discutant avec votre mari, avec vos proches et amis, demandez à certains d’être présents le jour de l’accouchement, cela peut vous aider à rester forte et moins anxieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.