Rhumatisme : Les essentiels à savoir sur cette maladie articulaire

Pour connaitre un peu plus sur cette maladie articulaire, retrouvez-nous dans cette petite rubrique.

1. Définition

Le rhumatisme désigne toutes les maladies responsables d’inflammation ou de douleurs au niveau des articulations ou des structures situées à proximité, dont les ligaments ou les tendons. Il peut aussi être défini comme l’ensemble des pathologies de l’appareil locomoteur. Dans cette maladie, le cartilage, le tendon et la membrane synoviale peuvent être affectés. En passant, il faut aussi noter que les rhumatismes peuvent toucher toutes les catégories d’âge, aussi bien les jeunes que les vieux. Mais dans la réalité, ce sont souvent ces derniers qui sont les plus touchés par cette pathologie. Parmi les rhumatismes les plus fréquents, on peut retrouver la lombalgie, l’arthrose, le rhumatisme inflammatoire ainsi que le rhumatisme abarticulaire.

2. Les causes

Les causes des rhumatismes sont multiples. Ces maladies sont souvent rattachées au vieillissement, à une contrainte excessive sur le cartilage, à des traumatismes articulaires ou encore à une dérégulation du système immunitaire. Néanmoins, il y a encore du flou sur les causes exactes de ces pathologies invalidantes.

3. Les symptômes

On reconnait les rhumatismes par des douleurs de type mécaniques. Plus vous effectuez des mouvements, plus les douleurs s’aggravent. C’est seulement avec du repos qu’on peut les soulager. D’après les statistiques, plus de la moitié des personnes touchées par les rhumatismes sont réveillées le matin par des douleurs. Les symptômes les plus fréquents sont donc la raideur des articulations, la gêne et le gonflement.

4. Le diagnostic

Pour diagnostiquer un rhumatisme, un examen médical classique s’impose. Durant cette intervention, le médecin va examiner les articulations et l’amplitude des mouvements. Il se peut aussi que le spécialiste de la santé vous demande de faire des examens radiologiques ou une IRM. Dans des cas particuliers, le médecin peut vous effectuer une ponction articulaire et analyser le liquide contenu dans l’articulation pour déceler la présence ou non de bactéries ou de cristaux solidifiés.

5. Les traitements possibles

Les docteurs prescrivent souvent des antalgiques, des anti-inflammatoires non stéroïdes et des antidouleurs comme le paracétamol pour soulager les rhumatismes. Si ces types de traitements échouent, il est toujours possible de faire des injections de corticoïdes pour traiter l’inflammation. Pour des rhumatismes inflammatoires chroniques, les rhumatologues peuvent proposer des traitements de fond associés aux antidouleurs. Certaines personnes anticipent la maladie en faisant la kinésithérapie et la pratique d’une activité physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.